Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 15:38

Oui on se pelle de froid, la mer est à 16 degré et le matin c'est brouillard ...
Nous arrivons à Charleston. Accueil formidable  sur la bouée de Caroline et Paco.

Caroline, Paco, leur maison, leurs sourires, c'est comme à la maison.

 
Sea Lance est aux Usa et je viens de réaliser que cela faisait maintenant 18 ans que nous l'avions acheté, que de milles parcourus !!....plus de 65000 milles! 

On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.

On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même très exceptionnelle.

Nous remontons les ICW, intercostal water WAY jusqu a Ferdinand Beach d ou nous rejoindrons via l'océan Charleston ou nous attendent nos amis Carole et Paco 

Cette navigation sur les waterWays  s'est avérée très diverse, intéressante, dépaysant et fort jolie. Plein d'oiseaux,   de belle rives, une belle Faune, des dauphins, des réserves et aussi parfois des rives avec les arbres déracinés, des pontons en miettes à cause du passage des cyclones.

1er avril et ce n'est pas un poisson. Nous arrivons aux USA1er avril et ce n'est pas un poisson. Nous arrivons aux USA

 

STE Augustine est comme une petite ville de province très léchée, propre et soignée. C'est essentiellement un lieu touristique très prisé des américains. Ils viennent y voir la maison la plus ancienne des Usa, la maison Gonzales-Alvarez dont les vestiges datent de 1565. C'est là que nous avons fait nos papiers d'entrée aux Usa. Pour se faire il faut tout d'abord tout d'abord avoir téléchargé et rempli le formulaire ANOA :

https://enoad.nvmc.uscg.gov/ActivateAccount.aspx?code=afac6003-b1b6-4774-9c95-c650e27abed0

Oui mais hélas impossible de le faire à Littel grand Cay car les connections internet étaient trop faible c'est donc par téléphone Stellite que j'ai finalement pu le faire .

Une fois arrivé il faudra que le COPT soit avisé (Captain of the port) mais le plus important est de ne pas mettre les pieds à terre avant d'avoir avisé le Custum and Border Protection (CBP.GOV )

Après nous avons dû aller à l'aéroport pour l'immigration. L'Officier Terry, très professionnel a fait notre entrée ainsi que le cruising permit valable un an. Le cruising permit est un fait l'autorisation du bateau à être un an aux Usa ensuite il faudra faire un renouvèlement ......cela dépend du douanier, de l'état, de la SANTEE, de sa femme et de ce qu ils ont mangé la veille .Je plaisante bien sûr quoique ...

N'oubliez pas que pour venir avec son bateau il faut que tous à bord aient un visa B2 qui s'obtient à l'ambassade  des Etats Unis après entretient ......C'est à prévoir .

Little HarbourgLittle HarbourgLittle Harbourg

Little Harbourg

Grand CayGrand CayGrand Cay

Grand Cay

Nous partons direction STE Augustine aux Usa. La traverse à été très mouvementée et agitée la première nuit avec 25/30 Nd de vent, une mer de 3 mètres chaotique à cause des courants contre le vent ...

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 11:59

Lundi 5 mars 

Bon bonne fenêtre météo pour partir sur les Bahamas: Îles Bimini. Après une traversée à 7.5 de moyenne ....avec le jet-stream. 

Quelle magnifique soirée avec nos amis de Natibou, dans leur maison louée à Bimini, dégustation de langoustes à Gogo avec apéritif aux Conques, beignets, foie gras, pizza seulement à l'apéritif hip-hop, hits, hispaniques, délicieux : du bonheur. Avec les Natibou que nous avons rencontré il y a 12 ans aux Canaries, Nous faisions les mêmes orgies de bonheur oui mais ma Chantal était avec nous ......... Ils quitteront demain les Bahamas et nous allons continuer notre navigation. Une belle histoire d'amitié et de complicité, belles retrouvailles ...quelle chance nous avons. 

Alex, lui, reste à Binini car il travaille dans le seul club de plongée de l'île. Ici il y a dans le mouillage plein de requins bouledogues, de gros requins marteaux et  de nombreuses raies.

Mardi 27 février

La fenêtre météo est la bonne . La traversée vers la pointe ouest de Cuba  fut idyllique avec un vent à 60 degré. Nous avons pu couvrir 360 milles à la moyenne de 7 noeuds. Soleil et la nuit trois quart de lune nous éclairant comme en plein jour. Tout cela pour arriver en tout début d'après midi dans le petit mouillage de Punta Narso Rojas. 30 minutes après avoir posé l'ancre nous avons la visite de trois bien sympathiques pêcheurs.... que nous avons généreusement gratifiés de quelques tee shirts en échange de 9 langoustes qui furent le jour même dévorées. Voilà une traversé bien conclue non ?

Salade de conch chez Joe’s conch shackSalade de conch chez Joe’s conch shack

Salade de conch chez Joe’s conch shack

Nous avons fait notre entrée à la Marina Hemingway qui est à une petite heure en bus de la Havana. exceptionnellement la marina était bien remplie de voiliers car elle accueillait une régate venant des USA .Cela nous permis de rencontrer de sympathiques participants avec lesquels nous avons partagé les différentes fiesta organisées pour eux, barbecue, méchoui, dégustation  de rhum accompagné de danses.......

A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!

A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!

Balades dans la petite ville voisine , les maisons y sont décorées de petites céramiques, avec à l'intérieur tout un marché d'artisanats et d’artistes; un vrai talent totalement surprenant, un beau travail d'artiste dans le reste du décor totalement dénudé, simple et rustique.Toutes ces décorations sur les façades, balcons, arrêts de bus et autres supports sont l'initiative d'un Cubain parti à Barcelone, séduit par Gaudi qui a voulu lui rendre hommage dans son village cubain !!!!!!

 

Anne s'est elle mise au cigare?

A la Havane nous avons déambulé dans ces décors, délabrés ou refait tels des décors de films. Nous avons bu des rhums et écouté ces musiques cubaines....

Partager cet article
Repost0
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 07:56

Le soir les béliziens  ont trouvé des jeux pour touristes, par exemple une poule, très déplumée  se promène sur une grande plaque de bois qui est quadrillée de chiffres. Les spectateurs parient sur un numéro, nourrissent la poule en lui jetant des tomates cerises que la poule avale goulûment. C'est l'endroit où la poule fait sa crotte qui désigne le gagnant. Comme quoi la fiente peut avoir sa valeur ....

Après avoir passé la matinée à faire les papiers de départ, les dernières courses nous devrions lever l'ancre demain matin direction Havana .

A Livingston du Guatemala, faire les papiers d'entrée ou de sortie prennent un certain temps et même un temps incertain surtout si la douanière s'est réveillée un peu tard et arrive à son bureau deux heures après l’heure prévue d'ouverture. Elle n'est pas la seule à visiter : comme d'habitude il y a la santé, le port et l 'mmigration où à chaque fois tu te fais ponctionner quelques dollars .. le Belize s avèré assez gourmand ...

 

 

A Livingston, sur l'entrée du Rio, il y a une barre formée par les alluvions. les bateaux qui ont un fort tirant d'eau doivent  soit attendre de grandes marrées (sachant qu'elles sont très petites ces marées) soit passer accompagnés du bateau d'un pêcheur qui les fera giter en tirant  par une drisse de tête de mât. A première vue, on ne réalise pas que c'est le bateau de pêche qui le fait giter, mais c'est leur seule solution d'entrer ou sortir du Rio. Tout cela est habituel et bien organisé.

 

 

 

 

 

Du 8 au 17 février nous remontons doucement le long de la côte. De petits mouillages entourés de mangrove à des îlots de corail suffisamment bien abrités des vents d'Est dominants qui sont puissants cette année.

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au BelizeEnfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Cay Caulker, l'avant dernier mouillage est une île corallienne très touristique bien dans sont jus et avec un aspect jamaïcain. Des maisons de toutes les couleurs, vives, des petites voiturette de golf circulent sur les routes de sables au milieu des nombreux touristes américains. Le tout est un peu trop léché et aseptisé pour les visiteurs, hôtels restaurants massages, odeur à chaque coin de rue de cigarettes «  aromatisés » dans une ambiance musicale souk. Par contre nous n’étions avant notre arrivé déjà en train de nous lécher les babines avec la perspective de dévorer une bonne quantité de langouste, oui mais.....la pêche est interdite depuis hier soir pour la saint Valentin, donc pour nous ce sera tintin .........greuuuuu.

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au BelizeEnfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Dernière étape pour faire notre sortie douanière et autre du Belize, l île de Ambergris, où à San Pedro nous trouvons le parfait avitaillement avant la pauvreté prévue à Cuba. Nous avons enfin un espoir d'avoir une fenêtre météo acceptable en fin de semaine car le but est quand même de remonter au Nord/Est vers Cuba. Nous espérons des vents un peu sud est pour éviter de titrer trop de bords. San Pedro c'est plus typique, moins touristique, par contre le mouillage y est plus chaotique,  cela aggravé par les bateaux de plongés passant près du bateau à fond les manettes .......oups, cela amarina peut être l'équipage.

Ici il y a effectivement de beaux spots de plongé avec des grottes sur le tombant de la barrière de corail, dauphins, raies, requins, tarpons etc etc et actuellement énormément de ces cochonnerie de sargasses qui envahissent les rives et plages .Elles sont régulièrement ramassées au tractopelle et dégagées sur des camions pour aller ...??????

Attendons quelques jours pour la confirmation de notre départ vers Cuba tant attendu par l équipage .

les casiers à homards. De quoi faire rêver les bretons.

les casiers à homards. De quoi faire rêver les bretons.

Ah j'allais oublier une source d'emmerdement pour les heureux propriétaires de bateaux: Lors du sablage de la coque au chantier, ils n'avaient pas obstrué le trou d'aération ni le trop plein du réservoir d'eau qui est en bordure du liston. Moralité,  et résultats, pendant plusieurs jours nous ne comprenions pas pourquoi la pompe d'eau douce refusait de fonctionner correctement, la jauge de sont côté, fonctionnant sous pression et  nous indique un réservoir vide ??? ???et c'est en ouvrant le nable de remplissage que j'ai constaté que le réservoir était sous pression :conclusion l'aération du trop plein était bouché ....oui mais où ? ?  Au niveau de l'entrée de ce nable il y a un clapet de non retour il fallait donc accéder au tuyau plus bas, démonter les vegrages??????? ah non quand même .C'est cherchant à l 'intérieur des placards et le long de la coque que j'ai pu couper le tuyau, le désolidariser de l'embouchure et avec tige, débloquer le bouchon de sable colmaté et obstruant totalement le dit tuyau ....voilà, après, remontage, bricolage enfin.

Sorry pour ceux qui n'ont pas de bateaux cette explication était un  peu longuette et j'espère qu'elle ne vous servira pas .........

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Ayant vent de différentes aventure arrivées à d'autre bateau au Belize, tel notre ami Jean Paul qui y a perdu son bateau. Nous aurions pu juste avant notre départ vivre une très mauvaise aventure.

Désirant aller faire du snorkling le long de la barrière de corail en face  de San Pedro, réserve naturelle,  il y avait déjà quelques bateaux locaux sur leurs bouées et au moment de mouiller un catamaran nous fait de grands signes de nous pousser criant très agressivement et fortement que c'était interdit. Nous décidons de repartir sans notre plongée sur le corail. A peine 10 minutes après sont arrivés deux bateaux de Rangers  «sécurity réserve»  ils nous ont ordonné de les suivre jusqu'au mouillage de San Pedro ???? après tergiversations et argumentations j'ai insisté en précisant que nous n'avions en aucun cas mouillé l'ancre et avons tout de suite fait demi tour lorsque le catamaran local nous avait informé de l'interdiction. Ces "security reserve"  après avoir appelé le fameux catamaran ( en fait le dénonciateur) a dû admettre que je disais la vérité et à lâché prise. Il y a bien un droit de 5 us dollars /par personne /par visite à régler aux Rangers qui passent les collecter mais, après info et renseignements, le but était bien sûr de récupérer de l’argent, beaucoup d'argent avec une grosse amende pour « dégradation »  de corail dans la réserve .............pour info une telle facture ne serait pas rare ici ........ouf. Les bouées qui y sont réservées aux locaux enregistrés et la réserve est interdite aux bateaux privés, donc nous sont interdites.

heureusement il y a les apéros !!!!!!!!!!

heureusement il y a les apéros !!!!!!!!!!

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 19:37

le temps est pourri, la météo à venir déplorable, on attend 40 noeuds de vent et énormément de pluies

Nous avons juste eu le temps de partir hier en car voir les chutes d'eau chaude de Paraiso. Effectivement l'odeur de souffre à l’arrivée confirme que l'eau va être chaude. l'endroit est très paisible sauf que ce jour là il y avait un harem de fille piaillant et bien enrobées accompagnées d'un pauvre garçon tout seul ...

Nous sommes redescendus après une petite heure de marche , écourtée par un 4/4 qui nous a pris en stop dans sa benne. Au bord du lac Izabal nous avons dégusté un délicieux morajas (poisson local d'eau douce pas  trop fade).

Bon, côté travaux, la dérive est terminée et le bateau va pouvoir retourner à son ancien emplacement plus prêt du sol afin d'appliquer Les trois couches de primaire. Nous allons pouvoir regrimper sur le bateau et enfini avancer dans l'armement . 

 

 

La vie à terre, entre pluie, travaux, armement, copains et ballades.La vie à terre, entre pluie, travaux, armement, copains et ballades.
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 19:18

 

 

Sea lance en attente du sablage sur le chantier du Rio Dulce.

Encore une fois en duo avec Flores, un autre Ovni 455

Anne et Hervé qui vont partager quelques mois avec le cap't'aine Didier

Chantal étant en pleine rééducation de sa patte et insuffisamment stable pour contrôler les mouvements d'un bateau c'est avec les pieds lourds,que j'ai constitué, sans elle, mon fier équipag : composé de Hervé, l'équipier parfait ( mais je n'insiste pas vous seriez capable de me le piquer..) etd'Anne une copine de l'Île de Ré qui rêvait de naviguer un peu longuement. Me voici donc bien armé pour largement compenser mes talents culinaires et être en bonne compagnie .

Après un voyage en avion quelque peu rallong , c'est 24 heures d'avions et d'aéroports qu'il fallu pour arriver à Guatemala City. J'ai alors pu constater l'absence de nos bagages qui nous seront envoysé à la marina de Rio Dulce deux jours plus tard. La Pour aller de Guatemala City à Rio Dulce , la route étant en travaux spectaculaire c'est encore 7 heures qu’il fallut pour arriver à bon port .

Le programme étant : oui était..., de faire l'antifouling  et de mettre le bateau à l'eau au plus vite afin de finir l'armement avec l'arrivée de Hervé dès son arrivé deux jours plus tard. Oui mais ....en préparant la coque je fût bien obligé de constater que le primaire (couche protectrice de la sous marine isolant la coque en aluminium) était écaillée et partie à pas mal d'endroits alors pas question de plaisanter avec cela. Il fait sabler la coque , refaire trois couches de primaire , peindre l'antifouling et et et … remettre le bateau à l'eau .Vous imaginez le gars Didier piaffer ....bon dans ces cas là qu’est ce que tu faits t u gardes ton sang froid .....scrogneugneu  de Scrogneugneû. Cela va aussi être l'occasion de peaufiner les préparatifs et de bien visiter la région ....

Didier

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 19:13
la smala de Sea lance sous la neige

la smala de Sea lance sous la neige

Un Noël  croulant sous la neige, en famille, en dehors des stations, dans un chalet que nous adorons.

Se ressourcer autrement avant de retourner à bord.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 10:59

On nous disait que c'était la saison des pluies .... eh bien nous avons eu beaucoup de chance.

Retour au Guatemala tous les deux, le bonheur, nous commençons par passer quelques jours à Antigua.

Une pause à Antigua,  ses rues pavées, son volcan Pacaya, les pignatas, les façades somptueuses en cours de restauration, un sublime hôtel musée représentant les années fastes de cette ville.Une pause à Antigua,  ses rues pavées, son volcan Pacaya, les pignatas, les façades somptueuses en cours de restauration, un sublime hôtel musée représentant les années fastes de cette ville.
Une pause à Antigua,  ses rues pavées, son volcan Pacaya, les pignatas, les façades somptueuses en cours de restauration, un sublime hôtel musée représentant les années fastes de cette ville.Une pause à Antigua,  ses rues pavées, son volcan Pacaya, les pignatas, les façades somptueuses en cours de restauration, un sublime hôtel musée représentant les années fastes de cette ville.

Une pause à Antigua, ses rues pavées, son volcan Pacaya, les pignatas, les façades somptueuses en cours de restauration, un sublime hôtel musée représentant les années fastes de cette ville.

Le vrai sujet de notre voyage étant d'installer un poêle à bord.

Après avoir étudié tous les systèmes: air pulsé, poêle à gasoil, chauffage central à radiateur ... poêle à bois!!! mais non!!! Le capitaine a opté pour un poêle Dickinson à gasoil.

 

Ouverture du dossier du carré, au centre du bateau et tourné vers l'arrière. Essais de mise en place, rigidité des dossiers, construction compacte, solide, sans risque d'être arraché  en cas de gite ou de se brûler.Ouverture du dossier du carré, au centre du bateau et tourné vers l'arrière. Essais de mise en place, rigidité des dossiers, construction compacte, solide, sans risque d'être arraché  en cas de gite ou de se brûler.

Ouverture du dossier du carré, au centre du bateau et tourné vers l'arrière. Essais de mise en place, rigidité des dossiers, construction compacte, solide, sans risque d'être arraché en cas de gite ou de se brûler.

La décision est prise, la commande expédiée au Rio Dulce. Il ne reste que l'ingéniosité de l'installation avec des choix stratégiques d'emplacement, la position de cette cheminée, percer le roof et la mise en place du réservoir de carburant à l'intérieur du bateau. Ils ont tous trouvé leur place comme si c'était évident... pas pour nous au départ...

Tout va bien, tout tombe à pic, la cheminée sort à un endroit du roof parfait, nous sommes trop cotent après quelques inquiétudes de mise en place.

Tout va bien, tout tombe à pic, la cheminée sort à un endroit du roof parfait, nous sommes trop cotent après quelques inquiétudes de mise en place.

Un grand moment complice à terre, nous avions réserve une petite maison sur le chantier avec des amis bateau qui eux aussi travaillaient à bord de leurs bateaux. Nous avons rencontré Sandra qui a vécu une épreuve terrible, Serge l'a quitté et le retour a été bien compliqué  pour son rapatriement avec l'administration guatémaltèque. 

Didier repartira en janvier avec Hervé et Anne vers la Côte Américaine.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 15:19

3 mois de navigation, 2000 miles, c'est trop court pour certains, beaucoup pour d'autres !!!

C'est à Placencia, au Belize, que nous y avons fait notre entrée. C'est un excellent abri et on y a trouvé pas mal de bateaux au mouillage se retrouvant le soir sur le ponton d'un club le soir pour une bière fraiche.


 

L'avitaillement au Belize est assez facile et bien fourni surtout pour ce qui est des légumes, fruits et bien sur langoustes.

Nous Y avons retrouvé Hervé.

Hervé, excellent marin, très bon cuisinier et avec Jérome, spécialiste du petit déjeuner, l'équipage était au TOP.

 

 

Avec Hervé toujours de bonne humeur nous avons navigué de petites îles en îles, entourés de mangrove.

Beaucoup de pavés de coraux disséminés, avec des sondes faibles et une cartographie très approximative et imprécise.

Pour naviguer au Belize je crois que le Crusing guide de Captain Freya Kauscher est incontournable, ses cartes et ses croquis sont forts bien fait.

 

La seule petite réstriction au Belize est l'argent …tous les mouillages dans les réserves au large de la barrière de corail sont payants (10 dollars/jour/par personnes ou 25 la semaine).

Nous avons pu laisser le bateau durant quelques jours à Cucumber Marina, seul port permettant de partir visiter les merveilles à terre. L'entrée est assez étroite et Rock'n Roll  par mauvais temps, avec 2 mètres d'eau de fonds …donc pas pour tous les bateaux. Et  Belize City.Nous avons pu laisser le bateau durant quelques jours à Cucumber Marina, seul port permettant de partir visiter les merveilles à terre. L'entrée est assez étroite et Rock'n Roll  par mauvais temps, avec 2 mètres d'eau de fonds …donc pas pour tous les bateaux. Et  Belize City.Nous avons pu laisser le bateau durant quelques jours à Cucumber Marina, seul port permettant de partir visiter les merveilles à terre. L'entrée est assez étroite et Rock'n Roll  par mauvais temps, avec 2 mètres d'eau de fonds …donc pas pour tous les bateaux. Et  Belize City.

Nous avons pu laisser le bateau durant quelques jours à Cucumber Marina, seul port permettant de partir visiter les merveilles à terre. L'entrée est assez étroite et Rock'n Roll par mauvais temps, avec 2 mètres d'eau de fonds …donc pas pour tous les bateaux. Et Belize City.

Vive les langoustes au Belize. Echange avec les pêcheurs et chasse.Vive les langoustes au Belize. Echange avec les pêcheurs et chasse.

Vive les langoustes au Belize. Echange avec les pêcheurs et chasse.

C' est là que les plongées sont belles, le corail aussi quoique grisé par endroit. Par contre les clubs de plongée sont très américanisés dans leurs tarifs…..Au Belize la navigation comme déjà dit est délicate avec des décalages et des  erreurs sur les cartes. Si vous avez le malheur de vous échouer sur le corail, dégagez vous en vite sans trop ébruiter la chose car nous avons un bon ami qui y a perdu son bateau (et totalement pillé) et qui, pour éviter la geôle a quitté le pays très vite en abandonnant tout ….une très grosse somme ayant été réclamée pour dédommager le corail éventuellement abîmé……….les autorités l'ayant empêché de revenir à bord pour essayer de sauver son bateau …..triste histoire où ces fameuses autorités ne sont pas toujours d'une très grande transparence….

Arrivée sur le site de Tikal

Arrivée sur le site de Tikal

Nous avons pu laisser le bateau durant quelques jours à Cucumber Marina, seul port permettant de partir visiter les merveilles à terre. L'entrée est assez étroite et Rock'n Roll par mauvais temps, avec 2 mètres d'eau de fonds …donc pas pour tous les bateaux.

Nous avons pu aller sur le site de Lamanai avec une pirogue pour y admirer les temples mayas. C'est à ne pas rater et la ballade est splendide, vous y croiserez des groupements de fermes où habitent les Mennonites qui sont de grands travailleurs de la terre, mais là je vous laisse lire les guides !

Lamanaï Parc National, son temple
Lamanaï Parc National, son templeLamanaï Parc National, son temple

Lamanaï Parc National, son temple

Puis ce fut deux jours vers le Guatemala pour visiter, admirer au petit matin le fantastique site de Tikal, émotion garantie, temples exceptionnels entièrement dévoré par la forêt (ou le jaguar vous observe discrètement).

Les restaurations et les découvertes de nouveaux temples semblent infinis. Pour être sûr d'y être au petit matin le mieux est de dormir sur l'île de Flores, bien animée le soir et vraiment pleine de charme, situé à une heure de minibus de Tikal.

Tikal était la capitale d'un état conquérant,  cité maya précolombienne, l'un des royaumes les plus puissants des anciens Mayas.Tikal était la capitale d'un état conquérant,  cité maya précolombienne, l'un des royaumes les plus puissants des anciens Mayas.

Tikal était la capitale d'un état conquérant, cité maya précolombienne, l'un des royaumes les plus puissants des anciens Mayas.

 

Jérome est rentré en France,  Hervé est à bord, notre destination étant Cuba, les vent dominant étant Nord Nord Est, il va falloir tirer des bords. Et bien non, une fenêtre météo se présente bien avec du Sud ….chance à ne pas rater et trois jours plus tard nous serons mouillés à Cayo largo …. à nous les «petites» langoustes

Aussitôt dit aussitôt fait, les douaniers et les chiens renifleurs étant venus à bord nous pouvons repartir vers les cayos moins fréquentées et c'est à Rosario que, comme l'année dernière j'aurais le plaisir de partager un formidable moment de complicité avec les responsables des réserves en leur réparant leur moteur hors bord (ce qu'ils ne pouvaient pas faire par manque d'outils) et pour la joie de l'équipage leur remerciement ne s'est pas fait attendre ….

 

 

 

Un sceau plein de langoustes. Deux jours plus tard c'est à Cayos Cantille qu'Hervé, tout excité, pêchera ses langoustes …bon, vous direz que je ne parle que de cela mais en fait c'est vrai on s'est goinfré de langoustes. J'en ai encore l'eau à la bouche……

Cuba, Le Belize, Guatemala. Cuba, Le Belize, Guatemala.
Cuba, Le Belize, Guatemala. Cuba, Le Belize, Guatemala. Cuba, Le Belize, Guatemala.

Il nous faut maintenant retourner vers Cienfuego car Hervé va devoir reprendre son avion pour la France. Nous passerons ensemble plusieurs jours à Cienfuego où nous sympathiserons, partagerons de nombreux apéros et dîners avec les équipages de deux superbes bateaux, un catamaran d'une trentaine de mètres et un monocoque d'une quarantaine de mètres tout en carbone construit en Nouvelle Zélande il y a deux ans …..

Cuba, belles rencontres, beaux bateaux.

Cuba, belles rencontres, beaux bateaux.

C'est donc à ce même mouillage que j'ai retrouvé mon équipier suivant, Yann qui est lui aussi l’heureux propriétaire du frère de Sea Lance et qui navigue en Grèce. Nous sommes évidement attiré par la gourmandise et retournerons vite dans les Cayos, mais je préfère laisser la plume à Yann afin que ce soit lui qui vous relate ses impressions

Cayo Rosario échange  avec ceux qui vivent sur les Cayos  dans les réserves.Cayo Rosario échange  avec ceux qui vivent sur les Cayos  dans les réserves.

Cayo Rosario échange avec ceux qui vivent sur les Cayos dans les réserves.

Navigations avec YannNavigations avec Yann

Navigations avec Yann

Jérome, Hervé et Yann ont suivi le périple de cette annéeJérome, Hervé et Yann ont suivi le périple de cette annéeJérome, Hervé et Yann ont suivi le périple de cette année

Jérome, Hervé et Yann ont suivi le périple de cette année

« On se retrouve à Cienfuegos le 18 mars .

Des l'arrivée une langouste à l'ail et Didier me confie la cabine du capitaine et un dressing dans la cabine tribord (le plus beau des cadeaux ). On peut commencer plus mal. Le départ se fait de nuit, un bon vent pour aller à cayo largo puis les autres cayos, ou l'on trouve pêcheurs, langoustes, singes, iguanes, dauphins, eau translucide et le temps tranquille. Le passage de la police avec une douanière dont on rêve qu'elle vous fouille et son cocker sniffer de blanche et d'armes. Mais où est on ? Route vers un petit atoll de Belize parce qu’un mauvais grib traîne sur le Honduras. 3 jours en mer, le rythme est là, il y a du vent et moins de vent, le moteur tourne un peu mais nous nous consomme plus que lui ! Puis une pioche en face de Livingston avec les singes hurleurs et le lendemain papier d'entrée au Guatemala .

Ballade magnifique pour remonter le Rio Dulce, un restaurant qui nous propose une bouillabaisse locale et un poisson grillé ...mais les singes étaient en grève . Bivouac dans un bras du fleuve entouré par la jungle, on dîne local, le restaurant tenu par un US man étant assez détéstable. Et nous voilà arrivés dans les eaux de la RAM Marina, pioche dans la vase et on commence le dépistage de sea Lance: génois, trinquette, grande voile . Un peu tous les jours, bien sûr Didier fait cela avec talent et moi ....peut mieux faire et en plus ne connais pas la clef plate, la clef à pipe, la clef à molette, mais la clef anglaise, niente, moi pas savoir !! Alors il y a du boulot pour que ce jeune navigateur soit au niveau !

Que de belles rencontres ici: des couples qui font le tour classique, Daniel l'homme des grands froids, le café de Paris, les couleurs de la ville, les restaurants ......et le bruit permanent des lanchas avec leur Yamaha, les scooters des mers à flinguer, les ventilateurs qui m’éteignent les sons.

Et maintenant, Sea Lance est hors de l'eau, l'échelle est là, de type avion donc pas fuyante (Chantal une grande pensée pour toi, ton courage et ton énergie). Chaud, chaud, chaud tous les jours à la marina même en mer. On est maintenant dans une habitacion climatié quel repos et que c'est bon ! Je baisse un peu le thermostat pour ne pas terminer en inuit .

On part dans deux jours pour le lac Atitlan et Antigua et le 14 avion vers Mexico et Paris .

Belle ballade comme toujours avec des moments très forts, forts, différents .... Mais quel beau souvenir marin, amical et de découverte. Je garderai de ces jours: 18 mars au ...14 avril 2017 )

YANN

 

Donc comme vous le dit Yann nous sommes allés avant le retour en France à nouveau (pour moi) à Antigua. Or l'ambiance y est vraiment différente et absolument fantastique car nous y étions la Semaine Sainte. 

 L’une des caractéristiques propre à Antigua, ce sont ces magnifiques tapis aux couleurs vives, les «alfombras», fabriqués avec de la sciure de bois colorée, des pétales de fleurs séchés et des fruits, pouvant aller jusqu’à dix mètres de long: ils recouvrent les rues pavées. Ces extraordinaires compositions, aux motifs géométriques ou religieux, sont l’œuvre des habitants et de leurs amis qui, comme les touristes du monde entier, viennent admirer ces festivités uniques. Ces décors sont  éphémères.   L’une des caractéristiques propre à Antigua, ce sont ces magnifiques tapis aux couleurs vives, les «alfombras», fabriqués avec de la sciure de bois colorée, des pétales de fleurs séchés et des fruits, pouvant aller jusqu’à dix mètres de long: ils recouvrent les rues pavées. Ces extraordinaires compositions, aux motifs géométriques ou religieux, sont l’œuvre des habitants et de leurs amis qui, comme les touristes du monde entier, viennent admirer ces festivités uniques. Ces décors sont  éphémères.   L’une des caractéristiques propre à Antigua, ce sont ces magnifiques tapis aux couleurs vives, les «alfombras», fabriqués avec de la sciure de bois colorée, des pétales de fleurs séchés et des fruits, pouvant aller jusqu’à dix mètres de long: ils recouvrent les rues pavées. Ces extraordinaires compositions, aux motifs géométriques ou religieux, sont l’œuvre des habitants et de leurs amis qui, comme les touristes du monde entier, viennent admirer ces festivités uniques. Ces décors sont  éphémères.

L’une des caractéristiques propre à Antigua, ce sont ces magnifiques tapis aux couleurs vives, les «alfombras», fabriqués avec de la sciure de bois colorée, des pétales de fleurs séchés et des fruits, pouvant aller jusqu’à dix mètres de long: ils recouvrent les rues pavées. Ces extraordinaires compositions, aux motifs géométriques ou religieux, sont l’œuvre des habitants et de leurs amis qui, comme les touristes du monde entier, viennent admirer ces festivités uniques. Ces décors sont éphémères.

Les rues d'Antigua sont un spectacle étonnant. Tous  les soir il y avait des processions  de Jésus et Marie, de la crucifixion en procession de statues religieuses suivie d'une foule dévote, des pénitents aux pieds nus. Toutes les confréries ne sont pas que religieuses, elles représentent aussi toutes leurs croyances mayas ancestrales.

 

Si vous avez l'occasion d'être à cette période à Antigua c'est un spectacle unique et exceptionnel à ne rater sous aucun prétexte même si la ville est bondée de touristes et de Guatémaltèques ….réservez bien à  l'avance vos hôtels.

Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.
Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.
Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.

Des gardes, des soldats romains ouvrent la marche puis les porteurs des palanquins habillés en bédouins. Décor assez baroque entouré d'anges, de saint et Dieu le père. Les porteurs peuvent être jusqu'à 100, il y a une sorte de pas de danse qui fait chalouper le palanquin.

Quand au lac Atitlan, le paysage et la vue sur les volcans qui l'entourent le décor est époustouflante.

 

Il faut prendre un bateau et en une journée vous pouvez faire le tour du lac en vous arrêtant une heure, voir plus, dans les quatre principaux villages.

 

La seule déception étant tout de même l'invasion des vendeurs de souvenirs pour touristes locaux……Mais tous ces villages ont leurs spécificités et leurs différences. L'un est le rendez vous des « babacoulospeaceandlove » on vous proposera massages zen, méditation, réflexion.

Dans un autre village, ce sera un très beau marché local.

Voilà . Hélas j'ai abrégé cette courte période de navigation de trois mois et demi, ayant tout juste navigué 2000 milles….et l’impression et de ne pas avoir été sur l'eau, mais il fallait absolument rentrer en France afin de soutenir le moral et simplifier la vie de Chantal qui venait de se faire faire une greffe d'os sur sa jambe fracturée l'année dernière. Fracture qui ne s'est pas consolidée toute seule …

Alors à bientôt pour de prochaines navigations. Le bateau est retourné sous sa bâche au Guatemala chez Ram Marina

Partager cet article
Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 14:21

C'est donc avec l'ami Jérome que nous partons pour un mois au Guatemala pour la remise à l'eau du bateau et la première partie de navigation. C'est quand même drôlement sympa d'avoir un copain qui vous donne la main pour regréer le bateau le remettre à flot. 

(c'était au Guatemala sur le Rio Dulce).

 

Nous avons profité, avant de rejoindre Sea Lance, d'aller faire un peu de tourisme dans cette magnifique petite vielle d'Antigua.

Eviter de devoir faire une étape trop longue à Guatemala City dans son trafic, sa poussière et son vacarme fut une bonne solution …..d'ailleurs je ne connais pas beaucoup d'amis qui aient aimé faire étape dans cette ville.  

Jérome top bricoleur, Hervé à la cambuse et aux langoustes, Yann qui a un frère jumeau, le même bateau.Jérome top bricoleur, Hervé à la cambuse et aux langoustes, Yann qui a un frère jumeau, le même bateau.Jérome top bricoleur, Hervé à la cambuse et aux langoustes, Yann qui a un frère jumeau, le même bateau.

Jérome top bricoleur, Hervé à la cambuse et aux langoustes, Yann qui a un frère jumeau, le même bateau.

Didier se met même à la cuisineDidier se met même à la cuisine

Didier se met même à la cuisine

Après l'avitaillement et les derniers bricolages sous une chaleur caniculaire (impossible d'être actif entre midi et 4 heures de l'après midi ….vraiment trop trop chaud…. Nous sommes partis direction Livingston, à l'embouchure du Rio, afin de faire les traditionnels papiers de sortie en douane.

L'étape ne fut que de quelques heures car il n'est guère recommandé de dormir dans ce coin mais plutôt à quelques 10 miles dans un mouillage plus sécurisé. Certains ayant eu des visites désagréables la nuit à cet endroit …n'est ce pas Antoine!

Partager cet article
Repost0
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 17:18

Les projets et programmes de navigation devaient emmener Sea Lance vers le Belize, la côte Nord de Cuba à La Havane, les Bahamas et la côte Est américaine. Oui mais la jambe fracturée de Chantal, en mai 2016, en avait décidé autrement !Celle ci ne se reconsolidant pas normalement ne permis pas au mousse de Sea Lance de venir jouer les équilibristes sur son pont.

Alors c'est un genre de navigation bien diffèrent qu'il fallait organiser. Des copains allaient venir à bord et le programme serait modifié voir raccourci??

Effectivement lorsque vos copains viennent à bord, ils n'ont pas toujours comme vous le nez vers le large sans calendrier et leur temps peu être limitée.

Puis il faut leur donner des lieux d'embarquement ce qui veut dire que votre programme doit être beaucoup plus précis... pas improvisation (mise à part les impondérables).

Cela a changé pour moi considérablement le rythme de la navigation qui n'était plus un voyage au grès du vent uniquement mais plutôt une navigation programmée, organisée ou le temps devient compté. Depuis 2004 j'avais pris la merveilleuse habitude de naviguer sans trop compter le temps, découvrir les pays et les gens au grès des humeurs, des plaisirs et du vent, sans rendez vous, d'où l'expression bien appropriée « le nez au vent»

 

Réarmement du bateau et mise à l'eau au Rio DulceRéarmement du bateau et mise à l'eau au Rio DulceRéarmement du bateau et mise à l'eau au Rio Dulce

Réarmement du bateau et mise à l'eau au Rio Dulce

Partager cet article
Repost0

Le Projet

  • : Le blog des Beauchene sur Sea Lance. Didier et Chantal.
  • : Voyages en bateau autour du monde:
  • Contact

Recherche

Archives