Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2018 3 19 /09 /septembre /2018 06:46

Bien entendu des dégâts importants , une montée des eaux de plusieurs mètres, toujours énormément de pluie,

Aucun bateau endommagé. Sea lance  est sur son  ber dans la marina effectivement protégée des cyclones..

La Marina de Minnescott a été creusée dans les terres pour être protégée de tempêtes tropicales. A une 20 aine de miles de la côte sur la rivière Neuse qui passe à New Bern.La Marina de Minnescott a été creusée dans les terres pour être protégée de tempêtes tropicales. A une 20 aine de miles de la côte sur la rivière Neuse qui passe à New Bern.

La Marina de Minnescott a été creusée dans les terres pour être protégée de tempêtes tropicales. A une 20 aine de miles de la côte sur la rivière Neuse qui passe à New Bern.

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 21:11

Le bateau est au sec en Caroline du Nord à Minesott Beach dans une marina réputée pour être un trou à cyclone. Nous laissons le bateau au sec, hors de l'eau. Il y a plus de 30 ans qu'ils n'ont pas eu de tempêtes tropicales ou phénomènes météo importants. Nous étions confiant lorsque la formation de Florence ainsi que deux autres formations cycloniques soient annoncés en provenance d'Afrique vers les Etats Unis.

Avant la tempête, dans ce trou à cyclone, Sea Lance ne s'attend pas aux jours suivants. Le bateau a été débâché, il n'y a plus rien à faire

Arrivée du cyclone Florence sur la côte américaine, nous suivons attentivement les informations.

Arrivée du cyclone Florence sur la côte américaine, nous suivons attentivement les informations.

Aujourd'hui nous sommes inquiet pour la population de la Caroline du Nord et du Sud, les dégâts phénoménaux... et Sea Lance....

A Minesott  le bateau est dedans, plus de communication, pas de nouvelles.  

Rentrés en France, nous sommes un peu anxieux.

Les informations des médias américains sont assez alarmantes.Les informations des médias américains sont assez alarmantes.

Les informations des médias américains sont assez alarmantes.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 23:28

15 juin/ 15 juillet 2018

Nous retrouvons Didier à New York avec Casimir et Basile. Il est au mouillage sur la rivière Hudson près de la 79 ème rue à la Marina Boat Bassin, au mouillage. C'est très pratique, près du métro et central.

Par contre il y a un courant important qu'il faut contrer avec l'annexe en fonction des marées. Nos deux moussaillons vont partager un mois, pas le temps de s'apitoyer sur le décalage horaire

Musées / Yacht Club / Comédies musicales / NYYC / club de Harvard .....Musées / Yacht Club / Comédies musicales / NYYC / club de Harvard .....

Musées / Yacht Club / Comédies musicales / NYYC / club de Harvard .....

Nous faisons des kilomètres à pied, arpentons les musées, avons des rendez-vous dans des lieux prestigieux comme au Club de Harvard et sa somptueuse bibliothèque, le Yacht Club de New York, dans la salle des maquettes et les vitrines des coupes et puis nous avons été invité à déjeuner sur place. Nous avons eu énormément de chance, ce sont des institutions...

Glaner la tête en l'air jusqu'aux sommets de ces immeubles anciens et récents tous plus fameux, magiques, somptueux, d'un génie architectural, d'une image.

One World Trade CenterOne World Trade CenterOne World Trade Center

One World Trade Center

Le mémorial des deux Tours Jumelles est très impressionnant et la réalisation est une excellence, on reste là sans un mot, face à ce gouffre où l'eau y coule sur les parois noires. Nous avons le coeur serré.

Bon, notre restaurant préféré sera Chake chake, très très bons hamburgers. Les enfants ont été étonné par la liberté, la sécurité, le monde, le calme des gens : no stress, ce métro vieillot et terriblement bruyant, la gentillesse des gens qui s'excusent tout le temps même si ils ne vous ont pas bousculé, Time square et ses excès de bruit et d'extravagance, les musées, une comédie musicale.... Quel tourbillon.

Du haut de l'Empire State Building, Casimir et Basile refont la visite vue d'en haut

Du haut de l'Empire State Building, Casimir et Basile refont la visite vue d'en haut

Nous repartons avec la complexité des marées et des courants, il faut prendre le courant descendant pour quitter l'Hudson et le courant montant pour reprendre l'East River et longer Long Island. Le temps de refaire quelques photos de la Statue de la Liberté et de trainer sous les ponts de Brooklyn et de Manhattan.

 

Nous quittons New YorkNous quittons New York

Nous quittons New York

Après de courtes navigations pour que l'équipage s'amarine nous nous régalerons de petits mouillages, Casimir a sorti ses lignes et nous avons hâte de pouvoir nous baigner dans des eaux propres. Il faut toujours calculer nos départs avec les marées et les courants. La brume aussi nous joue des tours et peut nous bloquer une bonne partie de la matinée. 

Il faut participer à la navigation, les manoeuvres, la cuisine et même l'école tous les jours.Il faut participer à la navigation, les manoeuvres, la cuisine et même l'école tous les jours.
Il faut participer à la navigation, les manoeuvres, la cuisine et même l'école tous les jours.Il faut participer à la navigation, les manoeuvres, la cuisine et même l'école tous les jours.

Il faut participer à la navigation, les manoeuvres, la cuisine et même l'école tous les jours.


L'arrivée à Newport est un moment exceptionnel. D'abord cette baie est pleine de voilier, ça navigue par là ; vieux gréements locaux, yoles, 6,8 ou 12 mètres jauge internationale. Régates ou agrément au milieu de supers maxis, Wallis, etc. Avec la réputation de Newport, l'origine de la Coupe de l'America, les arrivées de grandes courses, les premiers colons ont encore leur place. Nous avons cette chance encore d'être accueilli au YCNY qui a été l'ancienne maison de famille de N.B. Nous sommes reçus comme chez nous et les enfants ravis. Nous allons faire le tour des « mansions » ou manoirs qui ont été et sont encore pour beaucoup propriété de riches fortunes américaines. Construits au XIX ème siècle par les plus riches américains. Un salon de 15 mètres de hauteur de plafond, 20 chambres et 20 salles de bain avec au choix de l'eau douce ou de l'eau de mer à mettre dans les baignoires. Quand aux réceptions qui y ont été données à l'époque, il est facile d'imaginer ce faste incroyable.

Newport sur les bouts de YC, Sea Lance est petit mais nous trouvons qu'il passe dans ce décor de perfection.
Newport sur les bouts de YC, Sea Lance est petit mais nous trouvons qu'il passe dans ce décor de perfection.Newport sur les bouts de YC, Sea Lance est petit mais nous trouvons qu'il passe dans ce décor de perfection.

Newport sur les bouts de YC, Sea Lance est petit mais nous trouvons qu'il passe dans ce décor de perfection.

Bien entendu avec nos petits enfants jouant au Tennis un passage à l'International Hall of Fame où ont été joué les premiers Open de tennis s'imposait. Le cours central en green comme il se doit est un peu vieillot mais le club très actif.

 

Vers Cap Code

Nantucket, c'est le plus grand centre de baleiniers du monde jusqu'en 1850. Les colons qui s'y sont installés ont commencé par essayer d'élever des moutons, puis ils se sont lancés dans la pêche à la morue pour terminer par les baleines ce qui leur a rapporté beaucoup plus d'argent. Ils sont même allés jusque dans le Pacifique pour en chercher. 

 

Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.
Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.
Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.
Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.
Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.
Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles  y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.

Nantucket est ravissant. Haut lieu de villégiature. Toutes les grandes familles y venaient en été, présidents et personnalités. Fief de la famille Kennedy.. etc.

Ici la météo complique bien la vie à bord. Ils a toujours beaucoup de courant, du vent et du brouillard maintenant, des casiers à homards partout c'est fou. Et sur les cartes on aperçois des épaves un peu partout.

Enfin nous nous baignons, pouvons nettoyer un peu la coque très sale après le passage à New York. Nous pêchons notre premier bar de 2 kg, cela fait du bien. Nous commençons à manger nos premiers homards. A Cutty Hunk un petit pêcheur passe sur les bateaux et en propose à 9$ l'unité... pourquoi s'en priver !!

Première pêche de Casimir. Nous sommes tous très excités.Première pêche de Casimir. Nous sommes tous très excités.

Première pêche de Casimir. Nous sommes tous très excités.

Nous nous régalons dans l'archipel Elisabeth, Marta's Vineyard et Nantucket. Toutes ces îles sont belles, les propriétés ravissantes en bois recouvertes de bardeaux, les vacanciers nombreux, les touristes également, les restaurants où l'on mange très bien, l'eau est belle et plus chaude : les premiers effets du Gulf Stream. On retrouve toute cette richesse des grandes familles comme les Kennedy, on retrouve les ambiances que de nombreux écrivains ont bien décrites, des peintres qui sont venus s'inspirer des couleurs comme Hopper et des cinéastes qui y ont tourné des films.

Au milieu de la nuit les cornes de brume se mettent en marche, un brouillard dense est tombé ( sans AIS et, ou radars pas question de partir il faut attendre).

Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA

De Cap code àProvincetown. Nous arrivons la semaine de la « Bear Gay » (gay style camionneur) je dois avouer que nos petits fils ne comprenaient même pas ce qu'ils voyaient, tout y est permis, voir plus, ils provoquent, ils jouent, ils s’exhibent. Pour Casimir et Basile ce n'était pas du déguisement drôle. Des drapeaux arc en ciel partout et même sur les édifices religieux. La tolérance ne va pas toujours avec ce que l'on voit... pas facile de grandir.

Mais Cap Code est un endroit ravissant, les dunes, les phares, les plages, le sable, les maisons en bardeaux, les galeries d'art, les ciels changeants de couleur et de texture, les couleurs sont celles de Hopper. Le paysage est sauvage, les dunes sont belles, le plages sur des kilomètres, les forêts de pins, les sentiers piétons et pistes cyclables donnent envie de ballades.

Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code
Cape Code

Cape Code

En arrivant sur la grande plage du nord, les sauveteurs avaient dressé le drapeau noir avec un requin blanc, baignade déconseillée . En fait les otaries étaient près de la plage et les requins viennent se nourrir des otaries. Pas de bain mais un spectacle d'otaries. 

 

Le lendemain nous embarquons sur un bateau de touristes vers le Stellwagen Bank, un important sanctuaire de baleines à bosse ou jubartes. Dans notre voyage nous en avons côtoyé plusieurs fois et de très près mais avec Casimir et Basile ce n'était pas possible de ne pas leur donner ce spectacle. D'ailleurs, avant d'arriver à Boston nous en avons vu une isolée qui est sortie deux fois juste à côté du bateau, sans autre touristes que nous. Ils n'en revenaient pas, c'est le bruit de son souffle qui nous a averti de sa présence.

 

 

Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA

Et puis cette coupe du monde de foot nous faisait chercher les écrans de télévision dans les bars pour essayer de suivre la demie finale que nous avons vue et la finale que nous avons raté (erreur d'horaire avec le décalage horaire.. BOUUU)

 

Nous arrivons à Boston entre vent et pluie, l'eau s'est bien rafraichie. Nous prenons une bouée au Waterboat Marina en plein centre de la ville et tout près de l'aéroport où les rotations d'avions n'arrêtent pas, c'est incroyable. Boston est une petite ville après New York.

 

Arriver à Boston au milieu d'un super trafic; au ras des pistes d'aterrissage, près des moles des supertankers,  entouré des navettes de la ville, sous le soleil, mais la pluie nous rattrape....  Didier avait réservé une bouée à la Marina Waterfront en plein centre ville.Arriver à Boston au milieu d'un super trafic; au ras des pistes d'aterrissage, près des moles des supertankers,  entouré des navettes de la ville, sous le soleil, mais la pluie nous rattrape....  Didier avait réservé une bouée à la Marina Waterfront en plein centre ville.

Arriver à Boston au milieu d'un super trafic; au ras des pistes d'aterrissage, près des moles des supertankers, entouré des navettes de la ville, sous le soleil, mais la pluie nous rattrape.... Didier avait réservé une bouée à la Marina Waterfront en plein centre ville.

Nous en faisons le tour, nous nous régalons de Lobster roll (sandwiches de homard, que nous dégusterons chaque jour.... Hummmm).

Mais surtout nous avons assisté à un match de Baseball avec la fameuse équipe des Red Sox au stade de Fenway. Casimir avait bien compris les règles du jeu ce qui nous a permis d'y assister avec interêt. Ils sont maintenant « Fan »

 

 

 

 

 

Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA

Après avoir laissé nos petits-fils reprendre un avion pour Paris nous repartons tous les deux pour continuer ce voyage. Départ vers le Maine qui semble être un autre paysage.

 

 

Notre arrivée dans le Maine est un régal, nous nous retrouvons tous les deux à bord, avons quitté Boston après pluies et brouillards. Très vite un grand coup de cœur avec les iles Shoal sur Star Island, à terre un esprit Galapagos avec beaucoup d'oiseaux qui nichaient et nous attaquaient, sur la grève des maisons de pêcheurs rouges ou grises, quelques bateaux de pêcheurs venant se reposer entre deux coups de pêche, un esprit breton.

les Iles Shoal , star Islandles Iles Shoal , star Island
les Iles Shoal , star Islandles Iles Shoal , star Island

les Iles Shoal , star Island

Le seul bémol, peu de bouées et appartenant au YCP avec le risque de se faire déloger et puis un batiment impressionnant et trop laid servant de centre de réunion. Comment ont ils pu construite ce batiment dans un endroit si privilégié !!!!! une chapelle, quelques petites maisons et une artiste qui vit l'hiver, 6 mois, seule sur cette ile où elle peint. Il semblerait que l'hiver y soit assez rude.

Nous y rencontrons des américains qui vont nous faire découvrir de beaux endroits du Maine qu'ils connaissent bien et les suivrons quelques jours.

 

Bouées et phares somment dans le brouillardBouées et phares somment dans le brouillard
Bouées et phares somment dans le brouillardBouées et phares somment dans le brouillard

Bouées et phares somment dans le brouillard

Quelques règles essentielles dans cette région : d'abord il faut faire du gymkhana entre les bouées des casiers à homards, c'est phénoménal comme il y en a, partout les unes contre les autres. Comment ne nous en sommes pas pris dans les safrans plus souvent. Une petite marche arrière au moteur pour les dégager et l'envie terrible de voir ce qu'il y avait au bout. Bon nos cannes aussi ont essayé d' attraper du poisson sans succes. Deux leurres perdus retenus pas des casiers.... L'autre ennuie est le brouillard qui se lève si vite et réduit la visibilité à quelques mètres, alors nous mettons les instrument en marche pour détecter les bateaux de ligne et les pêcheurs qui tournent en rond, nous actionnons la corne de brume, etc.... mais le brouillard n'est sur aucune carte météo, il n'est pas prévisible, simplement fréquent et particulièrement au petit matin. Le soleil ne suffit pas à le dissiper. Grace à quoi nous sommes allés souvent à terre, marcher, visiter, manger des homards quoi....

 

Trop de brouillard, tu restes à terre et manges des homards... ben oui....Trop de brouillard, tu restes à terre et manges des homards... ben oui....
Trop de brouillard, tu restes à terre et manges des homards... ben oui....

Trop de brouillard, tu restes à terre et manges des homards... ben oui....

Nous naviguons par petites étapes, le Maine c'est comme une région de fjords et d'iles où nous remontons profondément dans les rivières et découvrons des abris formidables, des décors superbes au milieu de forêts de grands pins, peu d'habitations mais partout et de grandes propriétés cachées dans les recoins, sous les arbres, toujours un ponton qui descend vers l'eau et qui accueille toutes sortes de bateaux, des petits villages colorés avec leurs touristes. Nous pensons sans cesse au Canada et imaginons l'automne ici, ce doit être somptueux. Nous pensons aussi à l'hiver et le climat doit y être rude, froid et neigeux.

Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA
Côte Nord Est des USACôte Nord Est des USA

Le temps nous est trop court, nous avons une date de retour, la période cyclonique qui nous rappelle à l'ordre, le rendez vous avec la marina où nous laisserons le bateau, la date de nos billets d'avion et celle du Grand pavois de La Rochelle …..

Nous avons rencontré des gens chaleureux, accueillants, serviables, qui sont content de vous accueillir avec deux mots de français, qui veulent partager, encourager la France pour la coupe du monde de foot.... vous aider dans vos recherches et trouver une solution pour vous.

Nous avons traversé des lieux mythique, chargé d'histoire, c'est amusant c'est toujours le premier, le plus vieux, le plus fameux, le plus ancien, le plus ….. alors que cette histoire de l’Amérique est quand même assez récente.

Les maisons sont grandes ouvertes sur la rue, sans barrière et même si on le sait c'est toujours étonnant. Les jardins sont sur la rue, les voitures garées sur le côté. Ils ont tous la fierté de leur nationalité et un drapeau américain devant chaque porte. Bon nombre d'endroit et même sur des bateaux, aux Yachts Clubs, etc... il y a le levé du drapeau avec le coup de canon. Quel patriotisme !

 

Au point de vue navigation, les cartes et guides sont très bien documenté et précis mais il faut une sacrée bibliothèque et étudier chaque navigation. Le balisage américain est vert à bâbord, mais cela on le savait. Et puis il y a deux obstacles un peu stressant ; le brouillard et les casiers à homards et crabes, c'est incroyable et rien n'arrête les pêcheurs, il y en a partout... des champs de mines.

 

 

Recette de la « Clam Chowder »ou le velouté de clams. Spécialité de Soupe traditionnelle de la Nouvelle-Angleterre et particulièrement du Maine à l'époque coloniale. On en trouve dans tous les restaurant, plus ou moins raffinée avec toutes les variantes et particulièrement au homard.
Faire revenir du bacon ajouter un oignon émincé que l'on fait dorer, ajouter pommes de terre cuites en petits morceaux et le jus des clams, l'ail et une cuillère de farine. Couvrir et faire bouillir pendant 5à6mn. Ajouter les clams cuites et la crème fraiche, saler , poivrer, servir bien chaud.

 

 

Les guides indispensables

Warerway Guide Nordstern2018 Cap May to Maine

Maine Island Trail.Une association qui donne les accès aux chemins de randonnées des iles privées. Le problème du Maine est qu'il n'y a pas de chemin de douanier et toutes les propriétés vont jusqu'à la mer.

Maine Coast de HanK et Jan Taftle meilleur guide pour le Maine

 

Les bons plans de mouillages qui nous ont marqués. Mais il y en a tant d'autres.

 

Shelter Island à Dering Harbor. Perfection du décor, grandes maisons et jardins à l'anglaise qui descendent jusqu'à la mer, pontons et bateaux anciens, régates, luxe......

Mystic. Village ancien reconstitué, amusant.

Block Island. Super mouillage aller au restaurant The Oar

Newport et ses fabuleuses histoires, le Yacht Club 

Cutty Hunk. Pêcheur qui apporte les homards à bord pour 9$ la Lb. Bouées intérieures et extérieures, un peu cher. Ancrage parfait, abri top, nous avons beaucoup aimé.

Martha's Vineyard et Nantuket : ravissant, plein de bistrots, super marché extra, ancrage facile. Brouillard assuré.

Hadley Harbour à Uncatena Island. Sauvage, ravissant, très jolies propriétés

Provincetown. Les phares de Hooper, des plages gigantesques, décors magnifiques, ballades à pied et en vélo, folie pendant les semaines gay. Ancrage profond mais beaucoup de place.

Iles of Shoals à Star Island. Sauvage, bien protégée, des moorings de YC à prendre en espérant ne pas se faire déloger. Nous avons adoré, une petite impression d'être en Norveige.

Biddeford très bien abrité

The Bassin dans New Meadows River. Oser y aller mais on ne peut pas débarquer nul part. Trou à cyclone.

Booth Bay Harbor près de Sheepscot River. Les homards sont à 5,50$ la Lb, transformé en euros ce n'est pas bien cher. Des coins ravissant à faire en voiture comme Linekin Neck vers Ocean Point. A la marina ils prêtent une voiture. 

Et puis :

Damariscove Island, Christmas Cove, Round Pond, maple Juice Cove,Harbor island et Allen, Penebocot bay, High Island, Cambden, Belfast, Ile BoroDark, Castine (un must), Buck et Egg, Stonington, Pulpit, Swans Burnt Cove, french Baro.

 

Il y a des milliers de mouillages dans le Maine et il faut prendre son temps. C'est une grande région de navigation dans le monde. Il faut donc soit louer un bateau, soit hiverner son propre bateau vers Portland dans un hangar chauffé car il gèle et il neige l'hiver. 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 09:07

« Le voyage de Basile aux Etats Unis »

Après un voyage qui m'a semblé très court, 9 heures d'avion et 6 heures de décalage horaire. Mais il y avait plein de films et de jeux vidéos dans l'avion. A l'arrivée le commandant de bord nous a invité dans le poste de pilotage, c'était très intéressant.

Mon grand père nous attendait à l'aéroport et nous sommes allés jusqu'au bateau qui était au mouillage sur le rivière Hudson, tout près de la 79 W Street, près de Manhattan.
Le premier jour nous avons visité New York en prenant le métro, très très bruyant et une ville très polluée. Beaucoup de monde dans la rue .. tout est permis.

Nous avons visité la Statue de la Liberté. Dans Manhattan nous nous sommes promenés au milieu des immeubles gigantesques et tout en verre. Le plus grand étant le One World Trade Center de 515 mètres de hauteur. Nous avons été à l'endroit où les deux tour jumelles se sont écroulées en 2001 et avons eu beaucoup d'émotion de ce drame. Nous avons mangé les meilleurs hamburger du monde chez Shake Shake, bien meilleur que Mc Donald. Un ami de mon grand père nous a invité au Harvard Club, très très prestigieux. C'est une des écoles les plus réputées des Etats Unis. Nous étions un peu impressionnés par ce luxe, des salles de squash, de musculation et une énorme bibliothèque.

Les rues sont parallèles , les rues horizontales n'ont pas de noms mais des numéros de la rue n°1 à plus de 145 et elles sont repérables facilement car on les appellent W (ou ouest quand elle sont à gauche) et E (quand elle sont à droite). Exemple : W79Street, c'est la rue 79 vers l'ouest

Les avenues sont verticales comme Broadway ou la 5thavenue.

Cela forme des carrés et c'est très facile de se repérer.Pont de Brooklin 5thAvenue entre les immeubles Time Square et la vie trépidante

2ème jour

Nous sommes arrivés tôt au Musée d'histoire naturelle. Représentation réelle de la vie des animaux dans leur environnement. A Broadway, quartier des théâtres, nous avons assisté à une comédie musicale :Aladin. C'était du théâtre chanté et dansé.

La journée est très vite passée et il faisait très chaud.

3ème jour

A 9 heures nous étions en haut de l'Empire State Building au 86 ème étage. De là une vue sur tout Manhattan, c'est incroyable de se retrouver là si haut a avoir l'impression de dominer la ville. Le One Trade Center qui parfois nous semblait plus petits que d'autres prend enfin sa vraie dimension. En fait ce sont des impressions d'optique qui nous font croire que certains buildings sont plus ou moins grands en fonction de là où nous nous trouvons par rapport aux autres. C'est la perspective.

Après avoir déjeuné au yacht club de New York nous sommes allés au musée de la marine et de l`air, visiter un sous marin et un porte-avion. On a vu des simulateurs de vols, une navette spatiale et beaucoup de choses inintéressantes sur l'aviation américaine. C'est la première fois que je montais sur un porte avion, j'ai joué sur des simulateurs de vol et d’atterrissage, je suis monté dans une navette très étroite. Très très intéressante. 

Pour finir nous nous sommes arrêtés dans la boutique M&M'S et au Musée Guggenheim.

Sur le bateau, nous travaillons notre travail de l'école, français et mathématiques, nous jouons notre piano, nous aidons aux manœuvres du bateau et à la cuisine.

Si vous le voulez je pourrais vous envoyer une prochaine news letter . Nous sommes partis de New York et allons vers Boston, par la mer.

US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile
US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile
US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile

Je vous envoie une nouvelle petite « NEWS » pour vous faire partager le voyage que je fais en bateaux sur la côte Nord Est américaine.

« 2ème petites News de Casimir sur mon voyage aux Etats unis » 

Nous avons pris la mer qui est bien sale entre la côte ouest américaine et Long Island. Beaucoup de pollution, la coque du bateau est bien sale nous l'avons nettoyée.

En remontant la côte Nord Est des Etats Unis, mes meilleurs haltes ont été Mystic et Newport, toutes les îles Elisabeth avec beaucoup de mouillages très jolis avant d'arriver à Cap Code. Sur la carte que je vous avais montrée en classe nous n'avons presque pas modifié notre parcours.

Au XVII ème siècle, sur toute cette côte c'est là que les colons sont arrivés d'Europe, les immigrants venus d'Europe pour découvrir et s'installer au Nouveau Monde... HUMMM pour faire fortune. Cette région était avant peuplée par des indiens, ils ont accueilli très gentiment ces colons.
Je vous avais parlé du Mayflower, le 1er bateau qui a transporté les 120 premiers colons venus d'Angleterre.

Nous avons vu une réplique du Mayflower en reconstruction. Imaginez en 1620, un bateau en bois ne peux tenir jusqu'à nos jours. Ils ont alors été reconstruits à l'identique et Mystic est un endroit ou des chantiers travaillent sur ces bateaux ayant conservé ou retrouvé les plans des bateaux.

Mystic, nous avons découvert une petite ville reconstituée au bord d'une rivière et de la mer de l'époque de l'arrivée des ces colons.

Il y avais aussi un show de vieux bateaux en bois.

Mystic est une ville musée où nous pouvons voir de très jolis bateaux à voile en bois anciens et quelques bateaux à vapeur avec leurs chaudières d'origine qui empestent et polluent d'une fumée noir et grasse.

Un bateau Viking , un Drakkar en parfait état aussi. Nous avons visité de vieux navires, un ancien baleinier et un bateau de pêche à la morue et sommes descendus dans les cales et les coursives. Les matelots vivaient durement et entassés.

Un pont tournant et un pont à balancier m'ont bien intéressé. Surtout que sur le pont tournant passait le train qui allait à Boston. Le mécanisme avec des roues à dents permet au pont de tourner de 90° pour laisser passer les bateaux dans l'arrière port.

Sea lance , le bateau de mon grand père Le manoir du YC à Newport près d'un 12mètres JI Nicholas et Dianne nous ont accueilli au YC, C'est ici qu'ont eu lieu les premières régates cette maison était celle de son arrière grand l'Améria's Cup père, il nous a raconté les histoires de la famille.

Je réalise que Newport a été l'endroit où les riches américains se retrouvaient. Il y a encore beaucoup de très très riches américains .

Newport nous avons découvert ce port mythique des régates de bateaux d'exception, des 8 et 12 mètre J, une activité de régates incroyable. Nous avons été reçu au Yacht Club de New York, endroit très prestigieux. Puis nous avons été visiter des « manoirs », maisons construites au XIX ème siècle par les plus riches américains. Un salon de 15 mètres de hauteur de plafond m'a impressionné, 20 chambres et 20 salles de bain avec au choix de l'eau douce ou de l'eau de mer à mettre dans les baignoires.

Le International Hall of Fame a été le club de tennis où on a joué les premiers US Open sur gazon. Ici c'est le cours central.

Nous avons pêché un bar de 2 kilogrammes et de 53 centimètres. Nous nous sommes régalés.

Maintenant nous allons partir vers Cap Code et j'ai très envie de voir les baleines.

Nantucket, c'est le plus grand centre de baleiniers du monde jusqu'en 1850. Les colons qui s'y sont installé ont commencé par essayer d'élever des moutons, puis on fait la pêche à la morue pour terminer par les baleines qui leur ont rapporté beaucoup d'argent. Ils sont même allés jusque dans le Pacifique pour en chercher. Quelque fois ils sont partis 4 ans en mer. Ils ne rentraient que lorsque leur bateau était plein.

Ici la météo est compliquée, ils a beaucoup de courants, du vent et du brouillard. Et sur les cartes on aperçois des épaves un peu partout.

Quelques questions......

*Nous sommes un peu perdus avec les mesures anglaises et américaines. On ne parle pas en mètre et kilomètres mais en miles, on parle en Oz et en livres (lb) au lieu de nos kilogrammes et grammes, la température est en degrés Fahrenheit au lieu des Ceisius.

Quand on se baigne l'eau est à 20°C cela fait 68°F. Le calcul nous l'avons trouvé mais c'est trop compliqué.

3Nous nous baignons, la mer est à 20 °C pouvez vous faire le calcul en degré Fahrenheit ?

Réponse : 68° F Comment ??? soit en regartdant une règle de convertisseur soit en faisant le calcul un peu compliqué.

transformation des degrés Celsius en Fahrenheit = on X9 puis:5 et +32

20°C= 20X9/5+32= 68°F

transformation des degrés F en °C =-32:1,8+10%

68°F= 68-32:1,8+10%= 20°C3

* Taxis jaune de N Y. la Yellow cab compagnie a été crée en 1915 , son fondateur avait lu que la couleur jaune était la couleur vue du plus loin. En 1967 une loi impose à tous les taxis agrées d'être jaune.

Ce qui nous a étonné c'est qu'il y a beaucoup de Uber ( société de chauffeurs privés) et nous avons vu des taxis verts clair. Nous n'avons pas encore la raison de ces taxis verts.

*le Hamburger n'est pas américain, il vient de Hambourg en Allemagne. C'est grâce aux immigrants allemands qu'il a fait son apparition au Nouveau Monde. Ce n'était alors qu'un beefsteak haché que l'on servait dans les transatlantiques. Les frères Mc Donald, le placèrent entre deux tranches de pain et le proposèrent en self service.

Nous avons trouvé meilleur que Mc Donald c'est Shake Shake ou le Yacht Club de NY.

* Je suis en train de lire 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne, c'est passionnant.J'avais déjà vu une pièce de théâtre de cette histoire imaginaire avec plein de réalité.

Je sais que vous avez travaillé sur la symétrie, La semaine dernière j'ai travaillé sur le cube et la perspective. Je me suis inspiré des dessins de Vasarely.

Et si il y en a qui partent en vacances je vous souhaite de très bonnes vacances.

Je fais un beau voyage. Je ne vois pas le temps passer. Je dois tout savoir faire sur le bateau, travailler, faire la cuisine, monter les voiles, remonter l'ancre, nettoyer le bateau, lire, jouer à des jeux de société, faire des parties de pétanques sur la plage, etc ... pas de télévision ni DVD. On écoute des histoires de musiciens célèbres, on travaille un peu l'anglais mais c'est difficile, je ne comprend pas tout, j'essaie de parler et ne suis pas intimidé, j'ose. Et bien entendu je travaille tous les matins quand nous ne naviguons pas, je lis aussi. Et je pense beaucoup à vous tous.

A très bientôt

Casimir


 

 

 

 

 

 

 

 

US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile
US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile
US raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et BasileUS raconté par Casimir et Basile
Partager cet article
Repost0
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 21:54

Nous nous mettons en embuscade juste à l entrée de la baie de New York à Sandy Hook et C'est  fin mai que nous arrivons à New York le matin avec le courant (qui ici peut être de 4 kt ). Nous découvrons la Statue de la Liberté et sur le fond l'ombre majestueuse de Manhattan, le tout dans la brume, les tons gris donnant aux immeubles l'aspect de gigantesques spectres dressés pour nous accueillir.

 

 

C'est à la 79 street que nous irons mouiller car les moorings ne sont que pour les bateaux de 37 pieds maximum. L'ancrage se fait assez loin de la marina mais pour une somme modique. Nous avons accès au dinghydock, aux douches et surtout vous êtes pratiquement en centre ville proche de tout avec le métro, les bus, les taxis, les commerces d'alimentation sont à 10 minutes à pieds ..endroit parfait pour rester quelques jours et profiter de New York.

l'arrivée sur New Yorkl'arrivée sur New York

l'arrivée sur New York

Arrivée sur New YorkArrivée sur New York

C'est avec la bonne utilisation du courant atteignant parfois 2,5 kt que nous avons en deux jours quitté les eaux brunâtres pour retrouver les belles couleurs de l'Atlantique via le canal nord puis la baie  Delaware. Faisant un stop à Cap MAY avant d'approcher New York .

 

Bon allons profiter des musées de cette ville verticale, ici tout étant extrêmement.

 

la tv américaine à fait un petit reportage sur Sea Lance, pour une fois c'est plutôt sympa.

http://www.wect.com/story/38062220/french-sailor-stops-in-wilmington-on-his-travels-around-the-world

Reparti de Wilmington nous avons repris le large et avons retrouvé avec joie aussi la mer, traverse jusqu à Beaufort assez stressante car d énormes éclairs dans le ciel très perturbé avec de gros cuniculiculture même à un moment une boule de feu dans le ciel .....totalement angoissant pour moi je déteste.

Le but de stopper à Beaufort était de remonter dans les waterway afin d aller voir les deux trois marinas ou j ai l intention de laisser Sealance en Septembre pour plusieurs mois et c est vrai Wayfarers cove marina que mon choix s est porte .

34°58’410/76°49’214 ,c est un endroit absoluement charmant en plus trou à hurrican très bien protégé avec un accueil remarquable ,Tom est un homme qui vous inspire une réel confiance ,....je vous en dirai plus avec le temps le moment voulu .

Nous continuons notre remonte vers New York tranquillement ,la taille du water way ici étant tellement large que nous faisons des journee entière de voile comme sur un grand lac avec 15/20 nd de vent ,magnifique,le plus difficile est de savoir où pouvoir s arrêter pour trouver de l avitaillement ....pas toujours si simple dans les mouillages  très sauvages,donc il faut dégotter les bonnes marina ....accessibles .

 

J'ai oublié de parler des moustiquaires qui recouvrent la plupart des maisons sur le waterways et comme jusqu à présent il y avait toujours un vent bien soutenu nous n es voyions pas l'utilité ,maintenant je comprends mieux car sur les waterway ,si pas de vent , on se fait croquer par les genres de néons et autres moucherons et moustiques....

Ponts pivotants sur les waterwaysPonts pivotants sur les waterways

Ponts pivotants sur les waterways

Je viens de lire ce merveilleux texte que j'aurais adoré avoir le talent de pouvoir l'écrire. 

 

"Il y a peu de temps, une personne m'a demandé quelle était mon ambition. C'est déjà un mot qui me fait peur mais je me suis donc posé la question.

C'est l'histoire d'une âme. Celle de ma petite vie sur les vagues. Celle d'un homme qui aime profondément la mer et qui, comme dans toute les histoires d'amour arrive a la détester pour son pouvoir de séduction dans les pires galères.

Sur la mer, et seulement là, j'ai appris a me connaitre, a savoir qui j'étais dans mes joies d'un soleil levant, assis dans mon cockpit,un café chaud dans la main ainsi que dans mes frissons devant l'énormité des vagues et l'angoisse de la casse. Les galères; les ancres qui dérapent ou ne veulent plus se décrocher, les pannes au mauvais moment, habituelles et déconcertantes, la pluie, la brume, le froid, le chaud, les moustiques...mais aussi des lieux paradisiaques, des baleines et des dauphins, la pêche assis a l'ombre d'un grand arbre en train de rêver en regardant mon bateau mouillé peu un plus loin, des rencontres, des îles qui approchent, le premier pas ailleurs...vers d'autres langues, d'autres mentalités, d'autres dieux, d'autres rythmes, d'autres couleurs. Elle est si variée notre terre!

Moi marin, je veux devenir vieux marin si je le peux. Elle m'a bercé cette mère Mer et elle m'a fracassé cette garce, mais surtout elle m'a protégé de moi même en m'éloignant des terriens où le monde devient fou et moi avec quand je le fréquente.

Mon ambition? Partir, autre part que dans une maison de retraite et finir a son heure, calme devant la fin, en se disant qu'on a aimé sa vie...

Mais en attendant!? J'y retourne, a plus!"  Jacques Kiddo

Voilà ce texte resume tellement toutes mes pensées et réflexions et il vient bien à point aujourd’hui après ces 15 années de navigation  avec Sea Lance et les autres bateaux depuis mon enfance arrivant ici dans cette immensité new-yorkaise pour continuer vers .......l'avenir .

Partager cet article
Repost0
10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 16:53

Norfolk est la Plus grosse base navale militaire des USA, beaucoup de gros bateaux, 6 portes avions, déploiement de force impressionnante, nous n'y resterons pas longtemps il y a trop de bruit, d'hélicoptères tournants sans cesse, de jets passant et repassant .......les jets tel des chalumeaux volants vrombissant dans les airs histoire de vous rendre sourd, conclusion nous ne resterons qu'une nuit dans ce vacarme poussiéreux

.

Ici c'est entraînement permanent obligatoire, certains croiront que pour gérer un des mondes il y avait Napoleon ici  ils ont  LA POLUTION .

Nous voici partis dans la baie de Chesapeake, c'est le plus grand estuaire des USA, recevant de nombreuses rivières et fleuve. Cette gigantesque baie nous accueilli, comme mon ami Olivier, avec des nuées de mouche agressives et piquantes et après une hécatombe, tapette à la  main, nous avons découvert ces vues magnifiques sur la nature qui pourrait sembler vierge si on ne regardais pas de trop près. Des milliers d'oiseaux, de grands aigles et des petits villages qui bordent la côte méritent de s'y arrêter. Les marinas vous y accueillent, même si vous êtes sur ancre et propose moyennant quelques dollars l'accès à leurs douches, laverie et mettent à votre disposition parfois une auto de complaisance pour faire vos courses comme à Delta ville. le long de ces rives on peut constater que ces endroits sont recherchés et appréciés au vu du niveau social exposé des propriétaires....

 

Nous remontrons la rivière Potomac sur une centaine de mille pour atteindre Washington ou nous seront sur un mooring en plein centre ville.

L'aménagement et l'urbanisation des quais sont extrêmement récents, construit en moins de deux ans est un lieu de promenade,de restaurants, de concerts très prisé et à la mode. Nous avons pu visiter depuis notre lieu d'ancrage la ville extrêmement facilement à pieds et avec des vélos. Tout est à proximité, le Capitole, la Maison Blanche et surtout les nombreux musées dont le fantastique National Art Galerie avec une collection  incroyable d'impressionnistes . Il y avait une rétrospective des portraits fait par CEZANNE somptueuse.....

(Et pour la fine bouche si vous avez faim le restaurant du sous sol est vraiment bon et très raisonnable  ce qui n'est pas négligeable dans cette ville ....dont le niveau de vie est réellement élevé).

Washington le 22 mai. Louis, vient partager un petit bout de la remontée de la côte américaine avec DidierWashington le 22 mai. Louis, vient partager un petit bout de la remontée de la côte américaine avec DidierWashington le 22 mai. Louis, vient partager un petit bout de la remontée de la côte américaine avec Didier

Washington le 22 mai. Louis, vient partager un petit bout de la remontée de la côte américaine avec Didier

 C'est donc après avoir eu droit à un feu d'artifice pendant notre dîner dans le cockpit, tiré à 300 mètres du bateau, un concert et de belles balades à travers le Mall, les nombreux mémorials que nous quittons Washington pour continuer notre remonte du Chesapeake bay .

Washington Le marché aux poissons /  Feu d'artifice / Concert de David ByrneWashington Le marché aux poissons /  Feu d'artifice / Concert de David ByrneWashington Le marché aux poissons /  Feu d'artifice / Concert de David Byrne

Washington Le marché aux poissons / Feu d'artifice / Concert de David Byrne

Hier soir en prenant une bière sur le front du fleuve en face du bateau j ai vu qu il y avait un concert de musique jazzy j ai racheté une place de 100 dollars à 20 et suis allé écoute DAVID Byrne qui était inconnu pour moi. Pas mal du tout 

 

 

Louis, le fils d'amis, est venu d'Australie rejoindre Didier. Après un tour de la Nouvelle Zélande à pied il est passé par l'Australie avant de rejoindre Didier..

Louis découvre le bateau, peut être pas exactement l'esprit de notre voyage  de ces dernières années. La remontée de la côte américaine n'est pas très sauvage, c'est autre chose.

Partager cet article
Repost0
1 avril 2018 7 01 /04 /avril /2018 15:38

Oui on se pelle de froid, la mer est à 16 degré et le matin c'est brouillard ...
Nous arrivons à Charleston. Accueil formidable  sur la bouée de Caroline et Paco.

Caroline, Paco, leur maison, leurs sourires, c'est comme à la maison.

 
Sea Lance est aux Usa et je viens de réaliser que cela faisait maintenant 18 ans que nous l'avions acheté, que de milles parcourus !!....plus de 65000 milles! 

On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même  très exceptionnelle.

On se pelle de froid mais l'arrivée chez Caro et Paco est quand même très exceptionnelle.

Nous remontons les ICW, intercostal water WAY jusqu a Ferdinand Beach d ou nous rejoindrons via l'océan Charleston ou nous attendent nos amis Carole et Paco 

Cette navigation sur les waterWays  s'est avérée très diverse, intéressante, dépaysant et fort jolie. Plein d'oiseaux,   de belle rives, une belle Faune, des dauphins, des réserves et aussi parfois des rives avec les arbres déracinés, des pontons en miettes à cause du passage des cyclones.

1er avril et ce n'est pas un poisson. Nous arrivons aux USA1er avril et ce n'est pas un poisson. Nous arrivons aux USA

 

STE Augustine est comme une petite ville de province très léchée, propre et soignée. C'est essentiellement un lieu touristique très prisé des américains. Ils viennent y voir la maison la plus ancienne des Usa, la maison Gonzales-Alvarez dont les vestiges datent de 1565. C'est là que nous avons fait nos papiers d'entrée aux Usa. Pour se faire il faut tout d'abord tout d'abord avoir téléchargé et rempli le formulaire ANOA :

https://enoad.nvmc.uscg.gov/ActivateAccount.aspx?code=afac6003-b1b6-4774-9c95-c650e27abed0

Oui mais hélas impossible de le faire à Littel grand Cay car les connections internet étaient trop faible c'est donc par téléphone Stellite que j'ai finalement pu le faire .

Une fois arrivé il faudra que le COPT soit avisé (Captain of the port) mais le plus important est de ne pas mettre les pieds à terre avant d'avoir avisé le Custum and Border Protection (CBP.GOV )

Après nous avons dû aller à l'aéroport pour l'immigration. L'Officier Terry, très professionnel a fait notre entrée ainsi que le cruising permit valable un an. Le cruising permit est un fait l'autorisation du bateau à être un an aux Usa ensuite il faudra faire un renouvèlement ......cela dépend du douanier, de l'état, de la SANTEE, de sa femme et de ce qu ils ont mangé la veille .Je plaisante bien sûr quoique ...

N'oubliez pas que pour venir avec son bateau il faut que tous à bord aient un visa B2 qui s'obtient à l'ambassade  des Etats Unis après entretient ......C'est à prévoir .

Little HarbourgLittle HarbourgLittle Harbourg

Little Harbourg

Grand CayGrand CayGrand Cay

Grand Cay

Nous partons direction STE Augustine aux Usa. La traverse à été très mouvementée et agitée la première nuit avec 25/30 Nd de vent, une mer de 3 mètres chaotique à cause des courants contre le vent ...

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 11:59

Lundi 5 mars 

Bon bonne fenêtre météo pour partir sur les Bahamas: Îles Bimini. Après une traversée à 7.5 de moyenne ....avec le jet-stream. 

Quelle magnifique soirée avec nos amis de Natibou, dans leur maison louée à Bimini, dégustation de langoustes à Gogo avec apéritif aux Conques, beignets, foie gras, pizza seulement à l'apéritif hip-hop, hits, hispaniques, délicieux : du bonheur. Avec les Natibou que nous avons rencontré il y a 12 ans aux Canaries, Nous faisions les mêmes orgies de bonheur oui mais ma Chantal était avec nous ......... Ils quitteront demain les Bahamas et nous allons continuer notre navigation. Une belle histoire d'amitié et de complicité, belles retrouvailles ...quelle chance nous avons. 

Alex, lui, reste à Binini car il travaille dans le seul club de plongée de l'île. Ici il y a dans le mouillage plein de requins bouledogues, de gros requins marteaux et  de nombreuses raies.

Mardi 27 février

La fenêtre météo est la bonne . La traversée vers la pointe ouest de Cuba  fut idyllique avec un vent à 60 degré. Nous avons pu couvrir 360 milles à la moyenne de 7 noeuds. Soleil et la nuit trois quart de lune nous éclairant comme en plein jour. Tout cela pour arriver en tout début d'après midi dans le petit mouillage de Punta Narso Rojas. 30 minutes après avoir posé l'ancre nous avons la visite de trois bien sympathiques pêcheurs.... que nous avons généreusement gratifiés de quelques tee shirts en échange de 9 langoustes qui furent le jour même dévorées. Voilà une traversé bien conclue non ?

Salade de conch chez Joe’s conch shackSalade de conch chez Joe’s conch shack

Salade de conch chez Joe’s conch shack

Nous avons fait notre entrée à la Marina Hemingway qui est à une petite heure en bus de la Havana. exceptionnellement la marina était bien remplie de voiliers car elle accueillait une régate venant des USA .Cela nous permis de rencontrer de sympathiques participants avec lesquels nous avons partagé les différentes fiesta organisées pour eux, barbecue, méchoui, dégustation  de rhum accompagné de danses.......

A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!

A la façon Gaudi. Didier n'est pas à cheval sur les principes !!!

Balades dans la petite ville voisine , les maisons y sont décorées de petites céramiques, avec à l'intérieur tout un marché d'artisanats et d’artistes; un vrai talent totalement surprenant, un beau travail d'artiste dans le reste du décor totalement dénudé, simple et rustique.Toutes ces décorations sur les façades, balcons, arrêts de bus et autres supports sont l'initiative d'un Cubain parti à Barcelone, séduit par Gaudi qui a voulu lui rendre hommage dans son village cubain !!!!!!

 

Anne s'est elle mise au cigare?

A la Havane nous avons déambulé dans ces décors, délabrés ou refait tels des décors de films. Nous avons bu des rhums et écouté ces musiques cubaines....

Partager cet article
Repost0
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 07:56

Le soir les béliziens  ont trouvé des jeux pour touristes, par exemple une poule, très déplumée  se promène sur une grande plaque de bois qui est quadrillée de chiffres. Les spectateurs parient sur un numéro, nourrissent la poule en lui jetant des tomates cerises que la poule avale goulûment. C'est l'endroit où la poule fait sa crotte qui désigne le gagnant. Comme quoi la fiente peut avoir sa valeur ....

Après avoir passé la matinée à faire les papiers de départ, les dernières courses nous devrions lever l'ancre demain matin direction Havana .

A Livingston du Guatemala, faire les papiers d'entrée ou de sortie prennent un certain temps et même un temps incertain surtout si la douanière s'est réveillée un peu tard et arrive à son bureau deux heures après l’heure prévue d'ouverture. Elle n'est pas la seule à visiter : comme d'habitude il y a la santé, le port et l 'mmigration où à chaque fois tu te fais ponctionner quelques dollars .. le Belize s avèré assez gourmand ...

 

 

A Livingston, sur l'entrée du Rio, il y a une barre formée par les alluvions. les bateaux qui ont un fort tirant d'eau doivent  soit attendre de grandes marrées (sachant qu'elles sont très petites ces marées) soit passer accompagnés du bateau d'un pêcheur qui les fera giter en tirant  par une drisse de tête de mât. A première vue, on ne réalise pas que c'est le bateau de pêche qui le fait giter, mais c'est leur seule solution d'entrer ou sortir du Rio. Tout cela est habituel et bien organisé.

 

 

 

 

 

Du 8 au 17 février nous remontons doucement le long de la côte. De petits mouillages entourés de mangrove à des îlots de corail suffisamment bien abrités des vents d'Est dominants qui sont puissants cette année.

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au BelizeEnfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Cay Caulker, l'avant dernier mouillage est une île corallienne très touristique bien dans sont jus et avec un aspect jamaïcain. Des maisons de toutes les couleurs, vives, des petites voiturette de golf circulent sur les routes de sables au milieu des nombreux touristes américains. Le tout est un peu trop léché et aseptisé pour les visiteurs, hôtels restaurants massages, odeur à chaque coin de rue de cigarettes «  aromatisés » dans une ambiance musicale souk. Par contre nous n’étions avant notre arrivé déjà en train de nous lécher les babines avec la perspective de dévorer une bonne quantité de langouste, oui mais.....la pêche est interdite depuis hier soir pour la saint Valentin, donc pour nous ce sera tintin .........greuuuuu.

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au BelizeEnfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Dernière étape pour faire notre sortie douanière et autre du Belize, l île de Ambergris, où à San Pedro nous trouvons le parfait avitaillement avant la pauvreté prévue à Cuba. Nous avons enfin un espoir d'avoir une fenêtre météo acceptable en fin de semaine car le but est quand même de remonter au Nord/Est vers Cuba. Nous espérons des vents un peu sud est pour éviter de titrer trop de bords. San Pedro c'est plus typique, moins touristique, par contre le mouillage y est plus chaotique,  cela aggravé par les bateaux de plongés passant près du bateau à fond les manettes .......oups, cela amarina peut être l'équipage.

Ici il y a effectivement de beaux spots de plongé avec des grottes sur le tombant de la barrière de corail, dauphins, raies, requins, tarpons etc etc et actuellement énormément de ces cochonnerie de sargasses qui envahissent les rives et plages .Elles sont régulièrement ramassées au tractopelle et dégagées sur des camions pour aller ...??????

Attendons quelques jours pour la confirmation de notre départ vers Cuba tant attendu par l équipage .

les casiers à homards. De quoi faire rêver les bretons.

les casiers à homards. De quoi faire rêver les bretons.

Ah j'allais oublier une source d'emmerdement pour les heureux propriétaires de bateaux: Lors du sablage de la coque au chantier, ils n'avaient pas obstrué le trou d'aération ni le trop plein du réservoir d'eau qui est en bordure du liston. Moralité,  et résultats, pendant plusieurs jours nous ne comprenions pas pourquoi la pompe d'eau douce refusait de fonctionner correctement, la jauge de sont côté, fonctionnant sous pression et  nous indique un réservoir vide ??? ???et c'est en ouvrant le nable de remplissage que j'ai constaté que le réservoir était sous pression :conclusion l'aération du trop plein était bouché ....oui mais où ? ?  Au niveau de l'entrée de ce nable il y a un clapet de non retour il fallait donc accéder au tuyau plus bas, démonter les vegrages??????? ah non quand même .C'est cherchant à l 'intérieur des placards et le long de la coque que j'ai pu couper le tuyau, le désolidariser de l'embouchure et avec tige, débloquer le bouchon de sable colmaté et obstruant totalement le dit tuyau ....voilà, après, remontage, bricolage enfin.

Sorry pour ceux qui n'ont pas de bateaux cette explication était un  peu longuette et j'espère qu'elle ne vous servira pas .........

Enfin partis. YEAH!!! De Livingston au Belize

Ayant vent de différentes aventure arrivées à d'autre bateau au Belize, tel notre ami Jean Paul qui y a perdu son bateau. Nous aurions pu juste avant notre départ vivre une très mauvaise aventure.

Désirant aller faire du snorkling le long de la barrière de corail en face  de San Pedro, réserve naturelle,  il y avait déjà quelques bateaux locaux sur leurs bouées et au moment de mouiller un catamaran nous fait de grands signes de nous pousser criant très agressivement et fortement que c'était interdit. Nous décidons de repartir sans notre plongée sur le corail. A peine 10 minutes après sont arrivés deux bateaux de Rangers  «sécurity réserve»  ils nous ont ordonné de les suivre jusqu'au mouillage de San Pedro ???? après tergiversations et argumentations j'ai insisté en précisant que nous n'avions en aucun cas mouillé l'ancre et avons tout de suite fait demi tour lorsque le catamaran local nous avait informé de l'interdiction. Ces "security reserve"  après avoir appelé le fameux catamaran ( en fait le dénonciateur) a dû admettre que je disais la vérité et à lâché prise. Il y a bien un droit de 5 us dollars /par personne /par visite à régler aux Rangers qui passent les collecter mais, après info et renseignements, le but était bien sûr de récupérer de l’argent, beaucoup d'argent avec une grosse amende pour « dégradation »  de corail dans la réserve .............pour info une telle facture ne serait pas rare ici ........ouf. Les bouées qui y sont réservées aux locaux enregistrés et la réserve est interdite aux bateaux privés, donc nous sont interdites.

heureusement il y a les apéros !!!!!!!!!!

heureusement il y a les apéros !!!!!!!!!!

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 19:37

le temps est pourri, la météo à venir déplorable, on attend 40 noeuds de vent et énormément de pluies

Nous avons juste eu le temps de partir hier en car voir les chutes d'eau chaude de Paraiso. Effectivement l'odeur de souffre à l’arrivée confirme que l'eau va être chaude. l'endroit est très paisible sauf que ce jour là il y avait un harem de fille piaillant et bien enrobées accompagnées d'un pauvre garçon tout seul ...

Nous sommes redescendus après une petite heure de marche , écourtée par un 4/4 qui nous a pris en stop dans sa benne. Au bord du lac Izabal nous avons dégusté un délicieux morajas (poisson local d'eau douce pas  trop fade).

Bon, côté travaux, la dérive est terminée et le bateau va pouvoir retourner à son ancien emplacement plus prêt du sol afin d'appliquer Les trois couches de primaire. Nous allons pouvoir regrimper sur le bateau et enfini avancer dans l'armement . 

 

 

La vie à terre, entre pluie, travaux, armement, copains et ballades.La vie à terre, entre pluie, travaux, armement, copains et ballades.
Partager cet article
Repost0

Le Projet

  • : Le blog des Beauchene sur Sea Lance. Didier et Chantal.
  • : Voyages en bateau autour du monde:
  • Contact

Recherche